Pierre Bergeron cité dans Avantages au sujet des politiques de financement

Politique de financement : réfléchir avant d’écrire

L’article publié dans Avantages cite Pierre Bergeron au sujet de l’élaboration de politiques de financement pour les régimes de retraite.

Extrait:

« Élaborer une politique de financement peut être un exercice assez complexe, compte tenu que cela implique d’identifier et de comprendre les principaux risques auxquels le régime est exposé », prévient ­Pierre ­Bergeron, conseiller principal et associé à ­PBI ­Conseillers en actuariat.

En plus des éléments de base requis par la loi, une politique de financement devrait, selon M. Bergeron, inclure entre autres des fourchettes cibles de financement, des mécanismes de partage des coûts, des règles pour l’utilisation de l’excédent en capitalisation de même que des hypothèses actuarielles.

Il conseille d’abord aux régimes de se pencher sérieusement sur leur politique de prestations, car c’est sur ­celle-ci que devront reposer les objectifs de financement. Les promoteurs doivent également s’assurer de bien comprendre la nature de l’employeur et des employés, et la façon dont ­celle-ci évoluera au fil du temps. Cette analyse permettra d’évaluer divers scénarios et, plus important encore, selon ­Pierre ­Bergeron, « de se projeter dans le temps ».

« ­De ce processus de réflexion vont découler différentes décisions, notamment sur le niveau minimal de réserves, la planification des coûts et l’établissement d’une marge pour écart défavorable », ­dit-il.

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour lire l’article tel que publié dans le magazine :

Avantages

Sign up